Actualités

  Accueil > Actualités
Retour
23/03/2020

Ces professions sont à vos côtés pendant la crise  

Administrateurs judiciaires, experts-comptables, Ursaaf, CCI... de nombreux acteurs se mobilisent pour vous aider dans toutes les démarches pour tenter de sauver votre entreprise en proie à des difficultés à court terme.

Administrateurs judiciaires, experts-comptables, Ursaaf, CCI... de nombreux acteurs se mobilisent pour vous aider dans toutes les démarches pour tenter de sauver votre entreprise en proie à des difficultés à court terme.

Pour aider les entreprises à mettre en place les mesures de soutien annoncées par le gouvernement : les administrateurs et mandataires judiciaires se mobilisent avec le Ministère de l’Economie et des Finances et mettent en place un numéro vert gratuit : 0 800 94 25 64. Il sera disponible à partir de lundi 23 mars pour une durée illimitée, du lundi au vendredi, de 10h à 17h Il s’agit d’une initiative conjointe du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires (CNAJMJ) et du Ministère de l’Economie et des Finances (Direction Générale des Entreprises et Commissaires à la Restructuration et à la Prévention) et en lien avec le Président de la Conférence Générale des Juges Consulaires, ce dispositif mobilisera dans chaque région la quasi-totalité de la profession pour aider les entreprises à décrypter et appliquer les mesures de soutien annoncées par le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances, comme le report des charges sociales et des créances fiscales, le rééchelonnement de crédits bancaires, et le déclenchement des mesures de soutien proposées par Bpifrance.

Autre profession clé pour les entreprises, les experts-comptables. Dans une lettre adressée à la profession, Charles-René Tandé, président de l’Ordre des experts-comptables, rappelle que les experts-comptables ont le « devoir professionnel, mais aussi civique » d’ « être en solidarité totale » avec les chefs d’entreprises et leurs salariés. Cet accompagnement passe évidemment par la mise en œuvre de mesures de soutien. C’est pourquoi le président de l’Ordre a notamment annoncé  : - la création d’un dossier thématique consacré aux mesures en faveur des entreprises lié au Covid-19 et mis à jour en temps réel sur le site privé du Conseil supérieur ; - l’activation d’une hotline gratuite assurée par Infodoc-experts pour répondre aux questions des experts-comptables ou leurs clients en matière fiscale ou sociale ; - la mise en œuvre d’une cellule ad hoc au sein du Conseil supérieur pour accompagner au mieux la profession et ses clients dans la gestion de l’impact de la crise sanitaire.

Le Conseil national des barreaux, de son côté, réaffirme sa pleine mobilisation pour lutter contre la crise sanitaire du Covid-19 et lance sa première opération spéciale « Avocats Solidaires » sur l'ensemble du territoire national.L'occasion de mettre à disposition des particuliers et des entreprises l'expertise des avocats volontaires pour répondre aux nombreuses interrogations liées à la crise Covid-19.Tous les particuliers et professionnels – qu'ils soient des TPE/PME, des artisans, des commerçants … - pourront se rendre sur la plateforme avocat.fr, seul site garanti 100% avocats créé par le Conseil national des barreaux, et bénéficier gratuitement d'un échange téléphonique de 30 minutes avec un avocat spécialisé.

Les Urssaf, organismes collecteurs des cotisations de Sécurité sociale, vont mettre en place différentes mesures pour aider les entreprises dont l’activité serait perturbée par l’épidémie de coronavirus. "L’appui du réseau des Urssaf aux entreprises en difficulté se traduit notamment par l’octroi de délais (échelonnement de paiements) et la remise des majorations et pénalités de retard sur les périodes ciblées", indique l’Acoss (caisse nationale). Ceci, afin de "tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité de certaines entreprises".  "Les employeurs ou travailleurs indépendants ayant subi une perturbation majeure de leur activité sont invités à se rapprocher de l’Urssaf (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales), afin que la solution la plus adaptée soit trouvée", précise l’Acoss  qui ajoute que ces demandes seront "traitées de manière prioritaire". Si les lignes téléphoniques de l’Urssaf sont saturées : Contactez votre Urssaf via la messagerie de votre espace personnel. Toutes les demandes seront traitées. Si le site pour les demandes de chômage partiel ne répond pas ou les mails de validation de compte n’arrivent pas pas d’inquiétude. Compte tenu des difficultés actuelles, les demandes peuvent être faites a posteriori et avec un retard de 30 jours, les salariés pouvant être placés en activité partielle dès maintenant. Les demandes doivent obligatoirement être faites en ligne, aucun dossier papier ne sera traité.

Pour faire face aux conséquences économiques de l'épidémie de Coronavirus, le réseau des CCI se mobilise pour aider les entreprises aux côtés des services de l'Etat. Leurs experts sont mobilisés pour vous orienter au mieux dans les arcanes des différentes administrations concernées.